ORL générale
Kystes cervicaux

Les pathologies kystiques cervicales sont peu fréquentes. Elles sont dues à un défaut de fermeture de structures embryonnaires au moment de l’embryogénèse.

Elles se révèlent fréquemment dans l’enfance ou chez l’adulte jeune lors d’une poussée inflammatoire et se manifeste par la survenue d’une tuméfaction cervicale souple, mobile, sensible avec rougeur ou non de la peau en regard. Ces épisodes de poussée peuvent récidiver.

Ces malformations peuvent également se manifester sous la forme d’un orifice cervical appelé fistule avec présence d’un écoulement chronique.

Il existe des kystes médians (kyste du tractus thyréoglosse) ou des kystes latéralisés (kystes branchiaux).

Un avis spécialisé ORL est nécessaire en cas de survenue de cette pathologie kystique afin de ne pas méconnaitre un ganglion ou un autre type de tumeur.

Ces pathologies sont bénignes mais nécessitent une prise en charge chirurgicale pour affirmer le caractère bénin, éviter la récidive de surinfection ou traiter les douleurs conséquentes à ce type de kyste.