Recherche
Cancérologie des Voies Aérodigestives Supérieures (VADS) et Inflammation en pathologie rhino sinusienne

1. Cancérologie des VADS

Les cancers des VADS constituent un véritable problème de santé publique dans la région Nord pas de Calais et au-delà dans le croissant nord-ouest de la France.

Les facteurs de risque principaux sont connus :

· Tabac potentialisé par l’alcool

· Human Papillomavirus (HPV)

· Facteurs professionnels (amiante, formaldéhyde, poussières de bois)

Malgré des avancées majeures dans la prise en charge, des progrès doivent être accomplis dans le bilan initial, la prévention des récidives, la qualité de vie des malades après traitement, le traitement des addictions et le confort en fin de vie.

Le service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale

de l’hôpital Huriez s’investit pleinement, par le biais de ses personnels dans l’activité de recherche clinique contre le cancer.

Cette activité multidisciplinaire par excellence requiert la participation de nombreux acteurs médicaux et paramédicaux (personnel infirmier, aide-soignant, orthophoniste, oncopsychologue, chercheurs, sociologues, techniciens de recherche (ARC) et statisticiens).

Le Collège Picture

http://pole-nsl.org/wp-content/uploads/2014/11/Logo-Univ-Lille.jpeg

Etudes clinique en cours :

o SANTAL : Etude de la potentialisation de la radiothérapie en post opératoire du traitement d'une tumeur des glandes salivaires ou du massif facial.

o RORC : Evaluation d'une rééducation active de la déglutition sur la qualité de vie chez les patients traités par radiothérapie pour un cancer des VADS.

Le service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale est également impliqué dans la recherche fondamentale via l’équipe INSERM U908 réunissant des chercheurs du service d’ORL, de l’Institut pour la Recherche sur le Cancer de Lille (IRCL) et de l’université de Lille 1.

Cette unité sous la houlette du Pr. LE BOURHIS, concentre son action sur deux axes de recherche majeurs :

· La recherche de nouvelles combinaisons thérapeutiques anti-cancéreuses

· Le mécanisme de développement de résistances, des tumeurs aux traitements

2. Inflammation en pathologie rhino sinusienne

L’inflammation en pathologie rhino sinusienne est un mécanisme prégnant à l’origine d’une symptomatologie fonctionnelle dégradant la qualité de vie.

Cette inflammation touche la muqueuse rhino sinusienne mais également la muqueuse bronchopulmonaire.

La collaboration avec les spécialités comme la pneumologie, l’allergologie est donc forte.

En recherche cette collaboration se fait à travers l’unité LIRIC - UMR 995 Inserm / Université Lille 2 / CHU de Lille (Lille Inflammation Research International Center).

Etudes clinique en cours :

o Etude NOSTRIL : « Influence des acides gras polyinsaturés à longue chaine n-3 sur l’expression des mucines dans la muqueuse nasale des patients atteints de mucovisdose

o Etude SHE : « Identification de nouveaux marqueurs dans le syndrome Hyperéosinophilique » (Pr L Prin- CHRU Lille).

o Etude CERBois: « surveillance médico-professionnelle des travailleurs exposés à l’action cancérogène des poussières de bois » (Pr L de Gabory-CHRU Bordeaux)

o Etude ROPI-POSTOP : « Impact de l’infiltration de la région du ganglion sphéno-palatin par Ropivacaïne sur les douleurs post-opératoires dans le cadre de la chirurgie nasosinusienne endoscopique

o Etude SPIDAC «Prévalence des déficits immunitaires primitifs chez l’adulte présentant des infections récurrentes et/ou graves inexpliquées à germes encapsulés »

o Etude NETIFLOW « essai clinique comparatif, multicentrique, randomisé, d’efficacité et de tolérance du Respimer®Netiflow® versus sérum phsyiologique lors des lavages de nez après éthmoïdectomie complète bilatérale suite à une polypose nasosinusienne »